Photographie culinaire

Photographie culinaire : ces 5 choses qui ont freiné ma progression

Hello tout le monde,

J’espère que vous allez bien ! Le temps est passé beaucoup trop vite depuis la publication de mon dernier article.

Aujourd’hui j’avais envie de venir vous parler de photographie et plus précisément de photographie culinaire. Si vous me suivez depuis un petit moment vous savez peut-être que je me suis lancée le défi de mieux maîtriser mon appareil photo lors du précédent confinement et de progresser en matière de photographie culinaire.

Eh oui, cela fait maintenant 4 ans que je bidouille mon appareil photo et pourtant, j’ai l’impression que tout s’est vraiment accéléré depuis quelques mois. J’ai d’ailleurs été démarchée pour plusieurs missions de photographie en marque blanche (ce qui signifie que ces photos n’étaient pas destinées à être relayées sur mes réseaux sociaux mais uniquement destinées à être utilisées par les marques elles-même). Je pense que c’est l’une de mes plus grosses fiertés de cette année 2020 !

J’ai encore tout un tas de choses à apprendre mais je vois bien que cette année sonne une nouvelle étape dans ma pratique de la photo ! Aujourd’hui je vais partager avec vous 5 choses qui m’ont fait perdre énormément de temps et qui ont freiné ma progression afin que vous ne reproduisiez pas les mêmes erreurs 😉.

J’espère que cet article vous plaira !

1. « Le mode manuel c’est du charabia »

La plus grosse erreur que j’ai commise c’est sans doute celle-ci. Pendant de nombreuses années, je suis restée cantonnée au mode automatique de mon appareil photo pensant que le mode manuel était beaucoup trop compliqué pour moi. Je n’avais jamais vraiment pris le temps de m’y pencher. Lors du 1er confinement, j’ai pris le temps de me poser et de comprendre les bases du fonctionnement de mon appareil photo. Je me suis notamment inscrite sur le site de formation Empara et ai suivi la formation « Comprendre et maîtriser son appareil photo ». En prenant le temps de suivre ces différents cours, de comprendre les différentes fonctionnalités de mon appareil photo et en faisant des exercices pratiques régulièrement à la maison j’ai réussi à passer progressivement à une utilisation 100% mode manuel ! Et franchement, ça fait vraiment la diff’ !

2. « Mon Iphone fait largement l’affaire »

Ce deuxième point rejoint un peu le premier dans le sens où ; suite à l’achat de mon iPhone 11 pro, j’ai complètement délaissé mon appareil pendant un long moment ! Certes, les nouveaux smartphones font de superbes photos. Mais avec le recul, je trouve que ce n’est quand même pas pareil et qu’on est tout de même plus limités en termes de créativité et de rendu visuel.

Je ne dis pas que ce n’est pas bien de faire des photographies au téléphone (et certaines personnes arrivent à des résultats ultra canon). Ce que je veux dire c’est que forcément, ça ne m’a pas spécialement aidée dans mon objectif final qui était de progresser en photographie.

Depuis que je comprends le mode manuel de mon appareil photo et que mes photographies ressemblent de plus en plus à ce que j’ai en tête, j’avoue ne plus du tout utiliser l’appareil photo de mon iPhone, sauf pour réaliser des contenus éphémères comme des stories.

3. « Je n’aurais jamais le même niveau qu’elle/lui »

Ah, cette faculté qu’on a à passer notre temps à se comparer aux autres !

Je me suis souvent empêchée de faire certaines choses en me disant que je n’avais pas le niveau, que je partais de trop loin et qu’il était trop tard pour démarrer telle ou telle activité.

Quel dommage ! Si je remonte 4-5 ans en arrière, je me dis que j’aurais été vraiment trop bête de ne pas lancer mon blog et ma page instagram par peur d’être ridicule ou de ne pas être assez douée pour le faire.

Et pourtant, si vous remontez mon feed et que vous allez voir mes publications d’il y a 6 mois, 1 an ou encore d’il y a 3 ans, je pense que vous pourrez constater une sacrée différence de style dans ce que je publiais par rapport à aujourd’hui !

J’espère d’ailleurs que je pourrais dire ça d’ici 3 ans en regardant mes publications actuelles. Il n’y a qu’en essayant de nouvelles choses et en pratiquant que vous pourrez progresser et espérer avoir, un jour, le niveau de ceux qui vous inspirent tant aujourd’hui.

4. « Je n’ai pas le temps de pratiquer »

Alors ça, c’est à moitié vrai.

Pendant plus d’un an et demi, ma vie professionnelle me prenait quasiment tout mon temps et mon énergie. Pas facile de caser des sessions photos dans mes semaines ultra chargées et le week-end je n’avais qu’une envie : me reposer. Pas étonnant d’ailleurs que ce soit à ce moment-là que j’ai décidé d’investir dans un iPhone 11 pro en me disant que je pourrais plus facilement le trimballer partout (vs mon réflex) pour produire du contenu de façon rapide et efficace pour Instagram.

Même si j’aurais adoré progresser en photographie, ce n’était tout simplement pas possible. C’est triste mais je n’avais pas l’envie d’y consacrer du temps le week-end.

Je suis consciente d’avoir eu une très belle opportunité pendant le premier confinement. Eh oui ! Durant cette période, j’étais en chômage partiel à 100% et j’ai vraiment pu consacrer toute mon énergie dans cette passion et progresser à mon rythme.

5. « Je n’ai pas le bon matériel »

Alors oui, c’est vrai que je trouve que mes photographies ont pris un nouveau tournant depuis que j’ai investi dans un nouvel objectif qui me permet d’avoir un joli flou d’arrière plan lorsque je le souhaite.

Néanmoins, je pense que ce serait une erreur de ne pas chercher à progresser à partir de ce que l’on a déjà. On peut faire de très jolies photos culinaires avec trois fois rien !

La photographie peut coûter cher, surtout quand on veut investir dans du bon matériel. Il faut accepter de ne pas pouvoir acheter tout d’un coup et aller à son propre rythme. De mon côté, même si j’ai acheté de nouveaux objectifs, j’ai toujours mon tout premier appareil photo que j’avais acheté avec mon salaire d’apprentie en 2016. Il s’agit du Canon 1300 D qui m’avait été présenté à l’époque comme un excellent rapport qualité/prix lorsqu’on démarre en photographie. Je vais certainement investir d’ici quelques temps dans un boîtier plein format mais pour l’instant j’apprends à me servir de celui-ci sous toutes ses coutures et c’est déjà très chouette !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire à la fin de cet article !

Je profite également de cet article pour t’annoncer que je lance prochainement une newsletter hebdomadaire sur ma nouvelle vie de freelance avec tout plein d’astuces, de conseils et de partage d’expérience. Pour t’inscrire, c’est ici que ça se passe (n’oublie pas de valider ton inscription en cliquant sur le lien du mail qui te sera envoyé 😉).

Je vous laisse avec quelques-unes de mes dernières photographies et vous dis à très vite !

Manon

Manon 25 ans Diplômée en Master 2 Communication Attachée de Presse & Community Manager Paris

6 Comments

  • Fox and Fire

    Bel article ! Je suis bien d’accord avec toi, mais comme tu dis, il faut avoir du temps, en tout cas le prendre. Je n’ai pas eu la « chance » (je sais que ce n’est pas vraiment une chance, surtout quand tu as une perte de salaire etc) d’avoir du temps au premier confinement, j’ai même du bosser deux fois plus. Et je dois dire que c’est de nouveau pareil en ce moment !
    En tout cas, bravo pour tes progrès !

    • thedailysaby

      Un chouette article ! Je pense que je vais rediriger ici les personnes qui tentent d’acheter un nouveil appareil « pour faire de meilleures photos ». Bien souvent ce n’est pas ça qu’il faut mais plutôt de la pratique. Il y a tellement a apprendre !

      • lapetitelistedemanon

        Merci beaucoup Sabrine, je suis vraiment super contente de lire ça !
        Et oui, y’a tellement de choses à apprendre que ce serait dommage de s’arrêter au fait qu’on n’a pas THE appareil photo dernière génération pour avancer !
        En tout cas j’adore ton travail et l’évolution de tes photos aussi donc surtout continue à nous faire saliver comme ça !

    • lapetitelistedemanon

      Coucou ma belle, merci pour ton message !
      Je te souhaite tout plein de courage pour ces périodes chargées.
      J’espère que tu vas avoir l’occasion de te reposer un peu pendant les fêtes de fin d’année !
      Encore merci pour tes encouragements qui me font chaud au coeur ! Bonne soirée 🙂 et à très vite !
      Manon

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :